L'expertise a un prix

Une initiative de la Fédération des médecins spécialistes du Québec

Blogue

Inscrivez-vous à notre bulletin afin
de recevoir nos dernières nouvelles.
Blogue, Contenant plus 500 ml   |   29 COMMENTAIRES  |   vendredi 5 février 2010

L’eau embouteillée est un bien de luxe non essentiel. Les contenants d’eau de plus de 500 ml sont vendus en abondante quantité.  Une taxe spécifique sur chaque contenant pourrait donc constituer une source de revenus additionnels pour le gouvernement.

À partir des données comptabilisées par la firme Nielsen pour l’année 2009 et en tenant compte de la part de marché détenue par les dépanneurs et magasins d’alimentation spécialisés, on estime qu’il s’est vendu plus de 133 millions de contenants d’eau en formats de plus de 500 ml. Ce chiffre peut paraître important à première vue, mais en réalité, il ne donne qu’un aperçu du nombre réel de contenants de plus de 500 ml vendus chaque année au Québec… En effet, les seules données disponibles étant celles des lecteurs optiques, sont exclues donc de cette mesure les ventes des formats « fontaine » de 18,9 litres que l’on retrouve en abondance dans la plupart des lieux publics, notamment dans les bureaux. Aussi, les produits vendus dans les dépanneurs, les postes d’essence et les magasins indépendants ne sont pas comptabilisés.

Une taxe de 15 % applicable sur chaque type de contenants d’eau de plus de 500 ml vendus au Québec pourrait générer plus de 50 millions de dollars additionnels par année dans les coffres de l’État.

Seriez-vous d’accord avec la mise en place d’une telle taxe?

* Le blogue est géré par un administrateur externe. Il se peut donc qu’il y ait un délai entre l’envoi de votre commentaire et sa parution.

29 commentaires

  1. Je vous suggère de trouver des façons de couper a place merci

    par kévin | vendredi 5 février 2010

  2. Bonjour,
    à la vue de la couleur de l’eau sortant de mon robinet, acheter de l’eau embouteillée relève plus de la précaution que du luxe. C’est pourquoi je trouve cette taxe injustifiée en particulier pour les gros contenants (> 4L) alors que de plus acheter un gros contenant est déjà aussi cher que la quantité équivalente en petites bouteilles pour une quantité de plastique utilisée bien moindre. Merci.

    par Francois | lundi 8 février 2010

  3. Pour ma part, j’ai un puit à la maison et mon eau est jugé non-potable….Est-ce à moi de payer parce que je dois acheter de l’eau embouteillée?

    par Krystel | lundi 8 février 2010

  4. Pour ceux d’entre nous qui restons dans les milieux ruraux dont l’approvisionnement en eau se fait par des puits artésien, de surface ou carrément puisée directement dans un lac (oui, ça existe encore), l’eau embouteillée n’est PAS un luxe mais une nécessitée certaines périodes de l’année et même a l’année longue pour certain. Donc, à mon avis, cette option brimerait une grande partie de la population.
    merci

    par maude nelson | lundi 8 février 2010

  5. @Francois, @Krystel, @Maude Nelson Il existe toujours des situations particulières. Nous suggérons une mesure pour accroître les revenus de l’État. Il appartiendra au gouvernement d’y donner suite ou non et de prendre en considération ce type de problématique.

    par FMSQ | lundi 8 février 2010

  6. Taxer les petits formats de bouteilles d’eau est une très bonne idée, car il s’agit réellement d’un produit de luxe favorisant le gaspillage du plastique et la dégradation de l’environnement. Par contre, les gros formats de bouteilles d’eau sont, dans bien des cas, au Québec, des produits essentiels. Hors des villes et des grands centres urbains, l’eau n’est souvent pas potable ou de piètre qualitée. Je pense que l’eau du Québec est une richesse naturelle qui appartient aux Québécois et qui devrait, non seulement être exempte de taxes, mais gratuite.

    par Marc-André Villeneuve | mardi 9 février 2010

  7. Vous suggérez d’accroitre les revenus de l’état (donc de nous faire voler encore plus d’argent directement de nos poches) pour que l’état gaspille encore d’avantage ces revenus additionnels… vraiment pas une bonne idée peu importe la façon dont on s’y prend!!

    Commencez-donc par faire la preuve que l’état est capable d’aussi bien gérer les revenus que nous, citoyens, le faisons pour nous-mêmes. Je crois que ca devrait vous garder au travail assez longtemps…

    par Serge | mardi 9 février 2010

  8. Vous cachez le but réel de votre campagne de publicité. C’est de devoiler les erreurs de notre gouvernement dans la collecte de certaines taxes et la possibilité d’augmenter ou d’en crée des nouvelles pour la simple possibilité de vous faire payé des salaire plus faramineux. Arrettez de vous compareraux autres provinces, allez donc vous achetez une maison a Calgary – Vancouver ou Toronto, ce n’est pas le meme prix. Je ne sais pas ce que vous pensez mais l’expertise des autres a son prix , cher docteur vous ne detenez le monopole de la vérité de l’expertise. Le ministere de la Santé vous a accordé des augmentations plus que substantielles que le commun des mortels n’a pas eu, de somme d’argent massive ont été injecté dans le systeme de santé pour améliorer les rendez-vous et le delai d’attente dans les hopitaux. Et presque rien n’a changé.

    Vos n’etes plus des médecins mais des hommes d’affaires comme les joueurs d’hochey vous regardez votre cheque de paye et vous vous foutez des autres, Si on applique vos recommendations on devrait a commencé par payer une partie de notre déficit et accorder des augmentations de salaires a ceux qui n’ont pas eux votre rattrapage.

    Cher médecin vous vous pensez le nombril du monde, mais si tout le monde qui tourne autour de vous arreterait de travailler et appliquerait les memes moyens de pression et ferait le meme lobbying que vous faites pour avoir des conditions de travail équitables et payé selon son expérience et ses compétences vous ne pourriez pratiquer vos compétences et arrettez de faire suer le monde avec vos competences et commencez a partager avec d’autres. Si vous voulez qu’on vous respecte commencez donc a respectec les autres.

    par ghyslain | mardi 9 février 2010

  9. @ Ghyslain Au Québec, la rémunération des médecins est 40 % inférieure à celle du reste du Canada. Si un médecin décide d’aller pratiquer à Calgary, il va recevoir la rémunération qui correspond à celle des médecins payés à Calgary qui est largement supérieure à celle du Québec pour une prestation identique, même en tenant compte du coût de la vie là-bas. Si un jour, malheureusement, vous deviez souffrir d’une maladie, ce ne sera justement pas un homme d’affaires ou un joueur de hockey qui sera en face de vous, mais bien un médecin spécialiste qui a consacré plus de 15 ans de sa vie à une formation universitaire, en plus de l’éducation médicale continue, pour pouvoir vous soigner selon les plus hauts standards.

    par FMSQ | mardi 9 février 2010

  10. Je suis en accord avec la taxes, par contre, pourquoi ne pas taxer directement à l’embouteillage de l’eau.

    Beaucoup de bouteille d’eau provenant du Québec sont exportés vers d’autres pays également.

    L’eau selon moi c’est une ressource naturelle tel que les métaux et autres produits retirés des sols Québécois.

    par Andre | mardi 9 février 2010

  11. Merci pour votre site, vraiment intelligent et enfin un groupe qui propose quelque chose de constructif et non seulement de chialer pour chialer. En plus j’ai appris beaucoup, sur les mines et pharmaceutique.

    Bravo

    par Maxime | mercredi 10 février 2010

  12. Bonjour,

    Je viens d’un autre pays où le système de santé fonctionne très bien et gratuit. l’une des raisons pourquoi ça marche, c’est parce que la bas les médécins ne gagnent pas autant qu’ils gagnent ici. Faire 12 ans d’études (la moitié de la période payée en tant que résident) ne justifie nullement des salaires de 300 000$ et plus. Il ya des professuers aux universités passent 11 ans aux études et leurs salaires ne dépassent pas les 125 000$. Pourquoi? parce qu’ils n’ont pas un lobbying aussi fort que celui des medecins. enfin, je connais un médecin spécialiste dans les régions, ils passent tous les weekend chez lui et il est payé (très cher) pour ça? Comment ça arrive? Il est soit disant tous les weekends en garde puisque il est en région lointaine. Statistique des dernières 4 ans, il s’est fait dérangé seulement 8 fois durant ces gardes. Est il normal qu’on paye à temps plein un anéhestisiste pendant 365 jours (un salaire au delà de 350 000$) pour un village de 11 000 habitants et surtout qu’on n’a pas des chirurgiens sur place. En commencant par couper ce poste, on peut vraiment commencer à faire des économies pour le contribuable.

    par Nino | vendredi 12 février 2010

  13. @ Nino Nous vous rappelons qu’un médecin spécialiste aura étudié pendant plus de 15 ans à l’université afin de sauver des vies et traiter des patients, et ce, chaque jour.

    Parlant salaire, spécifions qu’un médecin est rémunéré à l’acte et non à salaire. S’il ne voit aucun patient, il ne reçoit donc aucun salaire. La hauteur de sa rémunération est donc fonction du nombre de patients vus et traités et dépend également de la complexité de la spécialité dans laquelle il exerce sa profession.

    Enfin, le gouvernement a mis en place différentes mesures afin d’inciter les médecins à aller s’installer en régions éloignées afin que la population puissent avoir des services de proximité…

    par FMSQ | vendredi 12 février 2010

  14. pour les mines, c’est absolument vrai. Je n’ai pas de problème avec ça. Mais il faut faire attention : l’argent qui serait ainsi amassé devrait servir à décontaminer les sites en question et non pas être réinvesti n’importe ou, même si le secteur de la santé coûte cher. Mais pour l’eau, on ne touche pas à ça, surtout pas l’exportation d’eau en vrac, c’est une notion de base en santé. L’eau, c’est la vie. Exporter de l’eau, c’est enlever de l’eau en aval des rivières et ainsi contribuer à détruire des écosystèmes. Même pour l’eau souterraine : jusqu’à ce jour, nous n’avons toujours pas les moyens de recenser la vitesse à laquelle se renfloue une nappe phréatique. Manquer d’eau assèche les terres, détruit les écosystèmes, empêche l’agriculture, incite à importer la nourriture ce qui contribue à la pollution par le transport des marchandises, et ainsi, nuit à la santé en général. Voir au bien-être de l’environnement, c’est voir à notre bien-être. Venant de professionnels comme, c’est plutôt surprenant que vous proposiez cela. SVP à l’avenir, renseignez vous mieux avant de proposer de telles choses. J’espère que vous retirerez cette proposition.

    Quant à taxer les contenants d’eau, ça prendrait plutôt une consigne pour inciter les gens à les recycler. Ou encore taxer directement les entreprises productrices de bouteilles en plastique pour les rendre responsables et les obliger à s’occuper du recyclage de leurs bouteilles.

    par Elisabeth | vendredi 12 février 2010

  15. vous voulez nous sauvez de l’argent , d’accord. voici une autre avenue , au lieu de faire la meme erreur avec le systeme de sante que celle que nous avons faite dans le systeme d’education investissons dans le temporaire pour faire passer le surplus de clients qu’occasionne le baby boom. louons des medecins cubains a $50000 us par annee comme le venuzuela ou permettons a ceux qui le veule d’aller se faire traiter dans les hopitaux 5 etoiles de la thailande. je crois qu’une etude de rentabilite a long terme s’impose.

    par tito lyn | samedi 13 février 2010

  16. je suis d`accord à taxer les contenants de 500ml et obliger à ce que les bouteilles soient consignées, ceci est un autre geste pour enrayer la pollution. car la population a beaucoup de misere à comprendre que ses bouteilles vides se recyclent
    nous ferions deux bons coups : l’économie et la propreté.

    par francine payant | lundi 15 février 2010

  17. Il y a des choses que je ne comprends pas. Pourquoi existe-t-il deux façons de gérer un budget?

    Méthose du contribuable:
    Le contribuable dépense en fonction de ses revenus. Si jamais il lui manque de l’argent, il va couper ses dépenses de luxe (sorties, restaurants, voyages…) afin de ne pas emprunter.

    Méthode gouvernemental:
    Le gouvernement dépense sans trop compter et si à la fin de l’année il lui manque de l’argent, au lieu de couper dans ses dépenses, il n’a qu’à trouver d’autres sources de revenus et si ces sources de revenus ne sont pas assez, il emprunte et augmente la dette, après tout ce n’est que de l’argent virtuelle.

    Belle philosophie!

    Si le gouvernement venait qu’à gérer le désert ça ne prendrait pas de temps qu’il manquerait de sable.

    par Charles | lundi 15 février 2010

  18. Je trouve honteux que la FMSQ lance une campagne publique intitulée « L’expertise a un prix » alors qu’elle négocie sa convention collective. Voilà des idées bien louables, sauf que le message caché l’est moins : il suffirait de taxer certains biens pour augmenter le salaire des médecins spécialistes! Qu’on arrête de nous prendre pour des valises…

    par Chantal Crevier | mardi 16 février 2010

  19. @ Chantal Crevier Les différentes mesures proposées, dont celle à laquelle vous faites allusion, visent à trouver des solutions pour rééquilibrer les finances publiques, pour que le Québec sorte de la spirale des déficits, de l’endettement… De plus, comme l’a déjà mentionné publiquement le président de la FMSQ, elles visent à améliorer la rémunération des infirmières, des professeurs et autres professionnels qui œuvrent dans le secteur public…

    par FMSQ | mardi 16 février 2010

  20. Tax tax tax…..c’est pas la solution!

    par MC | dimanche 21 février 2010

  21. La vie d’un travailleur, quel qu’il soit en vaut une autre. Le fait qu’un spécialiste ait étudié ne le rend pas plus méritant que celui qui s’échine physiquement jour après jour. Dans les deux cas c’est notre temps de vie qu’on y consacre et chacun à un effort à y faire alors Ghyslain tu fournis des arguments qui laissent croire que par leur emploi certains sont supérieurs et plus méritants. Taxer la population (pauvres et riches) déjà surtaxée pour permettre d’augmenter des salaires déjà confortables c’est encore augmenter l’écart entre les mieux et les moins bien nantis. Quand le salaire permet déjà un niveau de vie agréable est-il nécessaire de toujours en vouloir plus plus plus. Au-delà de la comparaison avec les autres provinces n’existe-t-il pas un sens de la justice et une conscience sociale. Quelque chose de plus évolué, même s’il faut en être les pionniers.
    Les taxes sur l’eau pour les particuliers, en ce qui me concerne c’est un gros non, par contre pour l’usage qui permet le profit des entreprises ça devrait déjà être en vigueur. Il y a dans les mesures proposées des choses qui sont pleines de sens, mais elles n’en ont que si elles servent à la population en général ce qui ne sera pas le cas tant et aussi longtemps que les gouvernements ne feront pas un sérieux ménage dans leurs pratiques et gaspillage honteux.. Avant de proposer une escalade de nouveaux moyens d’aller chercher toujours plus d’argent il faudrait d’abord éliminer le gaspillage à la base. Les publicités passées à la télé ne livrent qu’une partie d’un message sans en préciser le but précis, rien de clair, drôle de concept qui génère plus de doutes que de conscience!

    par Ysabelle Filiatrault | mardi 23 février 2010

  22. Ysabelle,

    Si nous étions tous égaux, nous serions tous médecins. Et s’il y avait plein de médecins, il n’y aurait pas de liste d’attente et ils seraient tous payés le salaire minimum.

    Comme ce n’est pas la réalité, les emplois les mieux rémunérés sont simplement ceux qui sont les plus rares et auxquels très peu de gens ont la capacité et le talent de les occuper de façon compétente. Si l’équation était aussi simple que de comparer le temps passé à faire un emploi, alors l’URSS existerait toujours et le communisme (où tout le monde est égal) serait le modèle politique à succès.

    Un métier ou un emploi est comme n’importe quel bien. Son prix est déterminé par son offre et sa demande. Les compagnies pétrolières de l’Alberta paient leurs chauffeurs de camion benne géant plus de 150,000$ par année. Pourquoi? Parce qu’il en manque et qu’ils sont rares.

    Donc un médecin qui peut faire plus d’argent ailleurs, pourquoi reste-t-il? Il reste ici déjà par son attachement social. Il ne faudrait pas presser le citron pour en plus lui dire qu’il n’est pas vraiment plus important qu’un chauffeur d’autobus. Je préfère personnellement rater un autobus que rater une chirurgie…

    Ici, je considère l’initiative intéressante afin de permettre des revenus supplémentaires qui seraient faciles à implémenter et qui pourraient permettre de relever les finances publiques. Par contre, il faudrait ajouter en contre-partie des suggestions pour couper dans les dépenses. Il y a plusieurs programmes superflus et ridicules qui pourraient facilement être éliminés. Ajouter ces sujets à votre site et vous gagneriez en crédibilité.

    Bonne chance et je suis tout à fait pour taxer les petits contenants (mais pas les gros afin de palier au problème d’approvisionnement des résidants rurals)

    par Andre | mardi 23 février 2010

  23. Il était évident que des frustrés de la vie allait commenter que du négatif par rapport à cette initiative. Pour ma part, ENFIN quelqu’un qui prend des initiatives de la sorte. Qu’avez vous de mieux à suggérer, les frustrés? Brillante idée qui ne devrait être qu’un début pour d’autres initiatives. L’eau embouteillée n’est qu’un luxe, mis à part pour les régions plus éloignées oû l’on parle plus d’une nécessité. Je pense qu’un peu plus de revenu pour les soins de santé ne ferait aucun tort. Tout cela est à condition que cet argent soit gérée de manière efficace. Je ne suis que content qu’une entreprise cherche diverses solutions,car nous,le peuple,ne faisont que chialer constamment sans jamais savoir si au fond, nous ferions mieux!

    par Mark | mercredi 24 février 2010

  24. À mon avis, c’est ridicule. Je sais que le gouvernement a besoin d’argent mais qu’il commence a couper sur lui même avant de nous faire payer encore plus. J’utilise à l’occasion des bouteilles d’eau 500ml dans certains cas tel que : pour pratiquer un sport que ce soit pour moi ou mon enfant; mon enfant en a besoin à l’école lorsque qu’il faut faire bouillir l’eau car l’eau de la ville n’est pas toujours no. 1; en auto lorsque l’on doit faire une longue route (plus pratique que dans un verre surtout avec les belles routes que l’on a). Personnellement, je n’en fais pas d’abus et lorsque j’en ai besoin, je prend soin de mettre mon contenant vide au recyclage ou parfois meme je les réutilise. Je suis d’accord que l’on doit financer les soins de santé mais il y a beaucoup d’économies à faire dans les hopitaux même. Je pourrais en dire long mais… ça ne changera rien de toute manière

    par M-Josée | jeudi 25 février 2010

  25. L’eau est un élément essentiel à la santé. Ce qui est bénéfique pour combattre l’obésité (écoutez les nutritionnistes ils vous le diront. ) Les solutions apportés sont des solutions faciles à mon avis. Les politiciens devraient arrêter de faire de la politique pour défendre que leur partie et commencer à penser en tant que gestionnaire d’une immense entreprise. Le plus gros mandat en faites en gestion, je ne peux croire que vous n’avez jamais pensé à TAXER LES COMPANIES tels que pepsi et companie qui viennent prendre NOTRE eau. Si vous continuez à diminuer le pouvoir d’achat des contribuables c’est son futur qui en dépendra en plus de sa qualité de vie. Essayer de mieux gérer et d’épurer votre administration. je ne peux comprendre avec tous les revenus engrendrer tel que loto québec, la SAQ , le casino que vous n’avez pas plus de moyens. Votre gestion est à revoir de A à Z. Demandez à la relève , elle vous le dira!

    par MEB | mardi 9 mars 2010

  26. Je suis totalement en désaccord avec une taxe sur l’eau embouteillée. Tant qu’à demander une taxe spéciale sur l’eau embouteillée, pourquoi le gouvernement ne nationalise pas les sources d’eau potable du Québec, à l’image de ce qu’il a fait avec Hydro-Québec. De cette manière, il pourrait retirer le profit entier de cette richesse nous appartenant à tous et non aider les compagnies telles que Pepsi, Coca-Cola et Danone à s’enrichir sur le dos des contribuables. Si ces compagnies seraient québécoises, ce serait déjà moins pire, mais elles viennent toutes de l’extérieur du Canada.

    De plus, l’eau embouteillée n’est pas un luxe. Si je vous donnerais l’eau de piscine que l’on fourni dans le réseau d’aqueduc de ma municipalité, vous comprendriez la raison de l’achat de l’eau embouteillée. La journée que je voudrai boire de l’eau chlorée, je m’installerai sur le bord d’une piscine avec une paille pour étancher ma soif.

    par Martin | jeudi 11 mars 2010

  27. Taxer les richesses naturelles exportées: d’ACCORD

    Cependant, avant d’augmenter les tarifs gouvernementaux, commençons donc par FAIRE le MÉNAGE dans les DÉPENSES.
    C’est la LOGIQUE utilisée par tous les humains INTELLIGENTS…………………………………

    par Fernand Cloutier | dimanche 14 mars 2010

  28. Pourquoi ne pas faire payer les embouteilleurs d’eau qui vendent à profit une ressource qu’on leur fournit gratuitement?

    Pas certain que l’Iran nous laisserait creuser un puit de pétrole sur leur territoire et ne rien nous charger pour revendre leur ressource!

    Un peu de bon sens svp.

    Max
    Mirabel

    par Max | mercredi 17 mars 2010

  29. Although I agree that something has to be done about the medical situation and we need to keep our nurses and doctores here, I feel that putting a tax on any bottled water is totally absurd. I live in area where tap water is o.k. but I do use bottled water on occasion. You say that it is a luxury. If we do not drink water we die!!!!! plain and simple. It is not in all areas that have good drinking water and who are you to say in which city it will be taxed. Would that not be discriminitory!!!!!!!!!!!!

    Also no one seems to have thought of the reprocutions. You can bet that I would no longer buy bottled water with the additional taxes as I have that choice. Not all of us do
    So, if I do not buy any more and hundreds of thousands of other people no longer buy what will happen, companies will be forced to lay of employees and then the government will be forced to pay out unemployment benifits to these people so who wins?????????

    As for adding a tax on junk food do you really agree that this will help the obese situation? I think not, the only thing that will solve this is shutting down places like McDonalds, Wendy’s, Burgar King, K.F.C. Perhaps an additional tax on these companies would be better suited.

    I am a retail worker I pay my governement taxes, high gas prices as I cannot use public transportation because of my schedule. Did not recieve any increase last year because of the economic crisis. So how much do you think I have left on my pay after all other regular expenses. (heat, hydro etc.) How much more should I have to dish out?

    It costs me 1000.00 a year for my medical benefits. I visit the doctors office perhaps 2 times a year at the most . Out of that I spend less than $50.00 in precription medicin and do not get me wrong I am in no way the healthiest person.

    My suggestion is that the gouvernment should impose a set fee for all those people who wish to use the system. Perhaps a $5.00 non-refundable consultation fee per visit. Not only would this generate additional funds for health care it would perhaps deter those with a slight runny nose taking up space at emergency rooms/clinics and therefore waiting times would be reduced for the patients that really need it. It would also help reduce the stress on our health care workers.

    Payment should be mandatory for all INCLUDING THOSE ON WELFARE.

    par Michelle | jeudi 18 mars 2010

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.


 

You need to log in to vote

The blog owner requires users to be logged in to be able to vote for this post.

Alternatively, if you do not have an account yet you can create one here.

Powered by Vote It Up